Click here to close now.

Welcome!

Virtualization Authors: Roger Strukhoff, Carmen Gonzalez, Bart Copeland, Lori MacVittie, Elizabeth White

News Feed Item

L’enquête annuelle d’EVault sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage met au jour que les services informatiques sont confrontés au défi d’avoir à gérer de plus en plus de données et qu’ils se tournent...

L’enquête annuelle d’EVault sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage met au jour que les services informatiques sont confrontés au défi d’avoir à gérer de plus en plus de données et qu’ils se tournent vers la solution des environnements hybrides

Dans sa 2e enquête annuelle publiée aujourd’hui, EVault, Inc., une société Seagate (NASDAQ : STX), a révélé que la moitié de toutes les entreprises sondées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas indiquent qu’elles gèrent plus de données à l’heure actuelle qu’elles ne le faisaient il y a un an, et 70 % de ces mêmes entreprises pensent que le volume de données qu’elles gèrent ne fera que grimper. L’enquête a constaté que, confrontés à ces réalités, au sein du groupe de responsables de l’informatique ne bénéficiant pas d’un environnement hybride (sur site ou hors site) de protection des données, plus de 60 % d’entre eux en prévoyaient ou en envisageaient un. La sauvegarde et le stockage dématérialisés, un élément clé des environnements hybrides, sont maintenant considérés comme un moyen important de gérer des volumes de plus en plus gros de données. 66 % des personnes des services informatiques interrogées ont répondu que leur entreprise allait augmenter la quantité de données qu’elle stocke dans le nuage d’ici 2015. C’est aux États-Unis que le stockage des données dans le nuage est le plus à la hausse, avec 85 % des responsables de l’informatique américains indiquant qu’ils allaient avoir plus recours à l’informatique dématérialisée au cours des quelques années à venir.

Au sein des entreprises bénéficiant déjà d’un environnement hybride de protection des données, 74 % déclarent qu’ils avaient besoin de la souplesse accrue qu’une approche hybride apporte à leur infrastructure de gestion des données, qui devient de plus en plus importante à mesure que les volumes de données augmentent. Une meilleure sécurité des données est la raison pour laquelle 66 % ont abandonné leurs anciens outils de sauvegarde et récupération au profit d’une solution de protection des données sur site et hors site. 57 % de tous les responsables de l’informatique sondés préfèrent leur solution hybride car leurs données essentielles à l’entreprise qui augmentent rapidement nécessitent une protection contre les catastrophes naturelles et le vol.

« La communauté EVault est à la tête du secteur dans l’adoption et la promotion de solutions de protection des données sur site, dans le nuage et connectées au nuage, aussi appelées hybrides, pour aider les entreprises à protéger et à accéder à leurs données critiques. L’écosystème d’EVault, intégré de façon unique, comprenant le logiciel EVault, des SaaS, des services gérés et des applicatifs, contribue à ce que les clients puissent maintenir la continuité de leurs activités dans des environnements multi-plateformes et multi-sites », a déclaré Terry Cunningham, PDG d’EVault. « L’enquête de cette année démontre que la protection des données, la reprise après sinistre et d’autres services de stockage optimisés de façon à fonctionner dans un environnement distribué, soutenu par une infrastructure de stockage dans le nuage sécurisée et fiable est ce que veulent les clients à l’heure où ils se tournent vers des stratégies leur permettant de gérer des volumes de données qui ne feront que grimper. »

Les décideurs des technologies de l’information stressés par le fardeau de la gestion des données

L’enquête 2011 d’EVault avait révélé certains aveux surprenants de la part des décideurs des technologies de l’information. Le principal d’entre eux étant les 17 % des sondés qui préfèreraient se faire extraire des dents sans analgésiques plutôt que d’informer leur patron de la perte de données critiques. Un an après, il est évident que les équipes informatiques sont encore angoissées quand il s’agit d’annoncer une mauvaise nouvelle à la direction de l’entreprise.

24 % des personnes interrogées dans l’enquête ont avoué ne pas dire à leur PDG qu’ils ne faisaient pas des sauvegardes de tous les fichiers, en particuliers de ceux sur les appareils portables. Le stress de la gestion des données continue à peser sur les décideurs des technologies de l’information ; 38 % d’entre eux reconnaissent craindre que leurs données ne soient pas sauvegardées de façon sécurisée ou que certaines données ne soient même pas sauvegardées. Cette crainte est fondée. En 2011, 31 % des entreprises avaient connu une perte de données dans les 12 derniers mois — en moyenne deux fois, mais en 2012 ce chiffre a augmenté à 53 % ayant connu une perte de données.

« La section éclairage sur les technologies de l’information de notre enquête annuelle révèle toujours des détails fascinants sur les personnalités dans le service informatique, et les pressions qui pèsent sur elles. Elles continuent à se débattre avec la perte de données, la gestion de la croissance des données, la mise à jour avec les nouvelles technologies, et sont maintenant aux prises avec la réalité d’employés utilisant leurs appareils personnels au bureau et confrontées à l’impact encore plus important que cela a sur leurs problèmes de croissance et gestion des données », a confié M. Cunningham.

Les appareils portables—Une inquiétude croissante

Bien que les chiffres en glissement annuel pays par pays du nombre d’employés stockant des données de l’entreprise sur leur téléphone se soient maintenus à 22 % (aux États-Unis c’est en hausse, à 32 %), une écrasante majorité des responsables de l’informatique, à savoir 94 %, s’inquiètent du mélange de données personnelles et de l’entreprise utilisées par les employés sur leurs propres appareils portables. 67 % des responsables de l’informatique interrogés ont fait part d’inquiétudes au sujet de la rétention et de la sécurité de leurs données, et de leur suppression possible d’un appareil portable. Tandis que 57 % de plus ont souligné leurs craintes de problèmes juridiques potentiels dus à la tendance de l’utilisation des appareils personnels en entreprise (BYOD).

Les responsables de l’informatique dans cette enquête commencent tout juste à aborder ce problème. Bien que pratiquement toutes les entreprises sondées, à savoir 96 %, ont un certain nombre d’employés qui possèdent un appareil portable dont ils se servent pour leur travail, et que 24 % des responsables de l’informatique reconnaissent avoir perdu des données d’un appareil portable, seulement 28 % des entreprises sondées ont actuellement un plan de reprise après sinistres qui inclut les appareils portables. Les services informatiques ont l’air prêts à s’attaquer à ce problème, un grand nombre des personnes interrogées pensant qu’elles auraient avantage à mettre en œuvre certains contrôles des politiques. Par exemple, 55 % des sondés pensent que leur entreprise aurait avantage à mettre en place des contrôles administratifs offrant la capacité de supprimer des données des appareils portables possédant des données d’entreprise.

« À mesure que la prolifération des appareils et de leurs fonctionnalités augmente, il en va de même de la probabilité que les employés ne pourront plus s’en passer pour leur travail. Sans plan délibéré de protection des données sur les appareils portables, les stratégies de gestion des données des sociétés auront plus de trous que le gruyère », a déclaré M. Cunningham. « C’est une excellente nouvelle que 32 % des responsables de l’informatique interrogés projettent de mettre en œuvre une stratégie pour gérer la perte de données d’appareils portables (ordinateurs portables, smartphones et tablettes, par ex.) et que 43 % prévoient ou envisagent un plan de reprise après sinistre pour 2013. Nous prédisons que ce pourcentage sera encore plus élevé dans les trois prochaines années. »

Pour une représentation visuelle de l’enquête, veuillez vous reporter à l’infographique qui l’accompagne.

D’autres analyses de l’enquête à venir

Dans les semaines et mois à venir, EVault va publier d’autres éclairages et analyses de sa 2e enquête annuelle sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage. EVault prévoit une vue plus détaillée de chaque pays comprenant une comparaison et mise en opposition des premiers et derniers dans les domaines clés comme la reprise après sinistre et la sauvegarde de données, le BYOD et le regard des directeurs de l'information. EVault détaillera également les réponses des PME et grandes entreprises ainsi que celles de certains secteurs verticaux mis en relief dans l’enquête.

Cette analyse sera disponible sur le blog d’EVault, auquel il est possible de s’inscrire à l’adresse http://blogs.evault.com/.

Méthodologie de l’enquête

EVault a chargé Vanson Bourne, une société de recherche indépendante, de réaliser cette étude des tendances en termes de services de stockage de données et de services connexes. Entre octobre et novembre 2012, Vanson Bourne a interviewé 650 décideurs des technologies de l’information provenant de sociétés d’une taille entre 100 à plus de 3 000 salariés. Les personnes interrogées représentaient un éventail de secteurs (services financiers, commerce de détail, santé, juridique, éducation et administrations) dans de multiples pays (USA, R-U, France, Allemagne et Pays-Bas).

À propos d’EVault

Plus de 38 000 entreprises comptent sur les services de sauvegarde et de récupération connectés au nuage d’EVault. Livrées par une équipe d’experts en récupération de données et utilisant ce qu’il y a de meilleur en technologie dans le nuage, les solutions de sauvegarde EVault intègrent en transparence la protection de données de sauvegarde sur place et en ligne pour assurer un accès rapide et local aux données, et garantit la reprise après sinistre dans le nuage. Optimisée pour des environnements distribués et soutenue par une infrastructure dans le nuage à toute épreuve, la technologie EVault optimise également les offres de protection de données des prestataires de services dans le nuage, des centres de données, des entreprises de télécommunications, des fournisseurs de logiciels indépendants et de bien d’autres. EVault est une société Seagate.

Suivez @EVault sur Twitter, abonnez-vous au blog et aimez EVault sur Facebook.

Copyright © 2013 EVault, Inc. Tous droits réservés. Seagate, Seagate Technology et le logo Wave sont des marques déposées de Seagate Technology LLC aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. EVault et cloud-connected sont soit des marques de commerce, soit des marques déposées d’EVault, Inc. ou de l’une de ses sociétés affiliées aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques de commerce ou marques déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

More Stories By Business Wire

Copyright © 2009 Business Wire. All rights reserved. Republication or redistribution of Business Wire content is expressly prohibited without the prior written consent of Business Wire. Business Wire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Docker is an excellent platform for organizations interested in running microservices. It offers portability and consistency between development and production environments, quick provisioning times, and a simple way to isolate services. In his session at DevOps Summit at 16th Cloud Expo, Shannon Williams, co-founder of Rancher Labs, will walk through these and other benefits of using Docker to run microservices, and provide an overview of RancherOS, a minimalist distribution of Linux designed expressly to run Docker. He will also discuss Rancher, an orchestration and service discovery platf...
SYS-CON Events announced today that Dyn, the worldwide leader in Internet Performance, will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Dyn is a cloud-based Internet Performance company. Dyn helps companies monitor, control, and optimize online infrastructure for an exceptional end-user experience. Through a world-class network and unrivaled, objective intelligence into Internet conditions, Dyn ensures traffic gets delivered faster, safer, and more reliably than ever.
Containers and microservices have become topics of intense interest throughout the cloud developer and enterprise IT communities. Accordingly, attendees at the upcoming 16th Cloud Expo at the Javits Center in New York June 9-11 will find fresh new content in a new track called PaaS | Containers & Microservices Containers are not being considered for the first time by the cloud community, but a current era of re-consideration has pushed them to the top of the cloud agenda. With the launch of Docker's initial release in March of 2013, interest was revved up several notches. Then late last...
CommVault has announced that top industry technology visionaries have joined its leadership team. The addition of leaders from companies such as Oracle, SAP, Microsoft, Cisco, PwC and EMC signals the continuation of CommVault Next, the company's business transformation for sales, go-to-market strategies, pricing and packaging and technology innovation. The company also announced that it had realigned its structure to create business units to more directly match how customers evaluate, deploy, operate, and purchase technology.
In their session at @ThingsExpo, Shyam Varan Nath, Principal Architect at GE, and Ibrahim Gokcen, who leads GE's advanced IoT analytics, focused on the Internet of Things / Industrial Internet and how to make it operational for business end-users. Learn about the challenges posed by machine and sensor data and how to marry it with enterprise data. They also discussed the tips and tricks to provide the Industrial Internet as an end-user consumable service using Big Data Analytics and Industrial Cloud.
Performance is the intersection of power, agility, control, and choice. If you value performance, and more specifically consistent performance, you need to look beyond simple virtualized compute. Many factors need to be considered to create a truly performant environment. In his General Session at 15th Cloud Expo, Harold Hannon, Sr. Software Architect at SoftLayer, discussed how to take advantage of a multitude of compute options and platform features to make cloud the cornerstone of your online presence.
The explosion of connected devices / sensors is creating an ever-expanding set of new and valuable data. In parallel the emerging capability of Big Data technologies to store, access, analyze, and react to this data is producing changes in business models under the umbrella of the Internet of Things (IoT). In particular within the Insurance industry, IoT appears positioned to enable deep changes by altering relationships between insurers, distributors, and the insured. In his session at @ThingsExpo, Michael Sick, a Senior Manager and Big Data Architect within Ernst and Young's Financial Servi...
Even as cloud and managed services grow increasingly central to business strategy and performance, challenges remain. The biggest sticking point for companies seeking to capitalize on the cloud is data security. Keeping data safe is an issue in any computing environment, and it has been a focus since the earliest days of the cloud revolution. Understandably so: a lot can go wrong when you allow valuable information to live outside the firewall. Recent revelations about government snooping, along with a steady stream of well-publicized data breaches, only add to the uncertainty
The explosion of connected devices / sensors is creating an ever-expanding set of new and valuable data. In parallel the emerging capability of Big Data technologies to store, access, analyze, and react to this data is producing changes in business models under the umbrella of the Internet of Things (IoT). In particular within the Insurance industry, IoT appears positioned to enable deep changes by altering relationships between insurers, distributors, and the insured. In his session at @ThingsExpo, Michael Sick, a Senior Manager and Big Data Architect within Ernst and Young's Financial Servi...
PubNub on Monday has announced that it is partnering with IBM to bring its sophisticated real-time data streaming and messaging capabilities to Bluemix, IBM’s cloud development platform. “Today’s app and connected devices require an always-on connection, but building a secure, scalable solution from the ground up is time consuming, resource intensive, and error-prone,” said Todd Greene, CEO of PubNub. “PubNub enables web, mobile and IoT developers building apps on IBM Bluemix to quickly add scalable realtime functionality with minimal effort and cost.”
The Internet of Things (IoT) is rapidly in the process of breaking from its heretofore relatively obscure enterprise applications (such as plant floor control and supply chain management) and going mainstream into the consumer space. More and more creative folks are interconnecting everyday products such as household items, mobile devices, appliances and cars, and unleashing new and imaginative scenarios. We are seeing a lot of excitement around applications in home automation, personal fitness, and in-car entertainment and this excitement will bleed into other areas. On the commercial side, m...
Sensor-enabled things are becoming more commonplace, precursors to a larger and more complex framework that most consider the ultimate promise of the IoT: things connecting, interacting, sharing, storing, and over time perhaps learning and predicting based on habits, behaviors, location, preferences, purchases and more. In his session at @ThingsExpo, Tom Wesselman, Director of Communications Ecosystem Architecture at Plantronics, will examine the still nascent IoT as it is coalescing, including what it is today, what it might ultimately be, the role of wearable tech, and technology gaps stil...
Every innovation or invention was originally a daydream. You like to imagine a “what-if” scenario. And with all the attention being paid to the so-called Internet of Things (IoT) you don’t have to stretch the imagination too much to see how this may impact commercial and homeowners insurance. We’re beyond the point of accepting this as a leap of faith. The groundwork is laid. Now it’s just a matter of time. We can thank the inventors of smart thermostats for developing a practical business application that everyone can relate to. Gone are the salad days of smart home apps, the early chalkb...
In the consumer IoT, everything is new, and the IT world of bits and bytes holds sway. But industrial and commercial realms encompass operational technology (OT) that has been around for 25 or 50 years. This grittier, pre-IP, more hands-on world has much to gain from Industrial IoT (IIoT) applications and principles. But adding sensors and wireless connectivity won’t work in environments that demand unwavering reliability and performance. In his session at @ThingsExpo, Ron Sege, CEO of Echelon, will discuss how as enterprise IT embraces other IoT-related technology trends, enterprises with i...
When it comes to the Internet of Things, hooking up will get you only so far. If you want customers to commit, you need to go beyond simply connecting products. You need to use the devices themselves to transform how you engage with every customer and how you manage the entire product lifecycle. In his session at @ThingsExpo, Sean Lorenz, Technical Product Manager for Xively at LogMeIn, will show how “product relationship management” can help you leverage your connected devices and the data they generate about customer usage and product performance to deliver extremely compelling and reliabl...
The Internet of Things (IoT) is causing data centers to become radically decentralized and atomized within a new paradigm known as “fog computing.” To support IoT applications, such as connected cars and smart grids, data centers' core functions will be decentralized out to the network's edges and endpoints (aka “fogs”). As this trend takes hold, Big Data analytics platforms will focus on high-volume log analysis (aka “logs”) and rely heavily on cognitive-computing algorithms (aka “cogs”) to make sense of it all.
With several hundred implementations of IoT-enabled solutions in the past 12 months alone, this session will focus on experience over the art of the possible. Many can only imagine the most advanced telematics platform ever deployed, supporting millions of customers, producing tens of thousands events or GBs per trip, and hundreds of TBs per month. With the ability to support a billion sensor events per second, over 30PB of warm data for analytics, and hundreds of PBs for an data analytics archive, in his session at @ThingsExpo, Jim Kaskade, Vice President and General Manager, Big Data & Ana...
One of the biggest impacts of the Internet of Things is and will continue to be on data; specifically data volume, management and usage. Companies are scrambling to adapt to this new and unpredictable data reality with legacy infrastructure that cannot handle the speed and volume of data. In his session at @ThingsExpo, Don DeLoach, CEO and president of Infobright, will discuss how companies need to rethink their data infrastructure to participate in the IoT, including: Data storage: Understanding the kinds of data: structured, unstructured, big/small? Analytics: What kinds and how responsiv...
Since 2008 and for the first time in history, more than half of humans live in urban areas, urging cities to become “smart.” Today, cities can leverage the wide availability of smartphones combined with new technologies such as Beacons or NFC to connect their urban furniture and environment to create citizen-first services that improve transportation, way-finding and information delivery. In her session at @ThingsExpo, Laetitia Gazel-Anthoine, CEO of Connecthings, will focus on successful use cases.
The Workspace-as-a-Service (WaaS) market will grow to $6.4B by 2018. In his session at 16th Cloud Expo, Seth Bostock, CEO of IndependenceIT, will begin by walking the audience through the evolution of Workspace as-a-Service, where it is now vs. where it going. To look beyond the desktop we must understand exactly what WaaS is, who the users are, and where it is going in the future. IT departments, ISVs and service providers must look to workflow and automation capabilities to adapt to growing demand and the rapidly changing workspace model.