Welcome!

Containers Expo Blog Authors: SmartBear Blog, Elizabeth White, John Basso, Pat Romanski, Steven Lamb

News Feed Item

L’enquête annuelle d’EVault sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage met au jour que les services informatiques sont confrontés au défi d’avoir à gérer de plus en plus de données et qu’ils se tournent...

L’enquête annuelle d’EVault sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage met au jour que les services informatiques sont confrontés au défi d’avoir à gérer de plus en plus de données et qu’ils se tournent vers la solution des environnements hybrides

Dans sa 2e enquête annuelle publiée aujourd’hui, EVault, Inc., une société Seagate (NASDAQ : STX), a révélé que la moitié de toutes les entreprises sondées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas indiquent qu’elles gèrent plus de données à l’heure actuelle qu’elles ne le faisaient il y a un an, et 70 % de ces mêmes entreprises pensent que le volume de données qu’elles gèrent ne fera que grimper. L’enquête a constaté que, confrontés à ces réalités, au sein du groupe de responsables de l’informatique ne bénéficiant pas d’un environnement hybride (sur site ou hors site) de protection des données, plus de 60 % d’entre eux en prévoyaient ou en envisageaient un. La sauvegarde et le stockage dématérialisés, un élément clé des environnements hybrides, sont maintenant considérés comme un moyen important de gérer des volumes de plus en plus gros de données. 66 % des personnes des services informatiques interrogées ont répondu que leur entreprise allait augmenter la quantité de données qu’elle stocke dans le nuage d’ici 2015. C’est aux États-Unis que le stockage des données dans le nuage est le plus à la hausse, avec 85 % des responsables de l’informatique américains indiquant qu’ils allaient avoir plus recours à l’informatique dématérialisée au cours des quelques années à venir.

Au sein des entreprises bénéficiant déjà d’un environnement hybride de protection des données, 74 % déclarent qu’ils avaient besoin de la souplesse accrue qu’une approche hybride apporte à leur infrastructure de gestion des données, qui devient de plus en plus importante à mesure que les volumes de données augmentent. Une meilleure sécurité des données est la raison pour laquelle 66 % ont abandonné leurs anciens outils de sauvegarde et récupération au profit d’une solution de protection des données sur site et hors site. 57 % de tous les responsables de l’informatique sondés préfèrent leur solution hybride car leurs données essentielles à l’entreprise qui augmentent rapidement nécessitent une protection contre les catastrophes naturelles et le vol.

« La communauté EVault est à la tête du secteur dans l’adoption et la promotion de solutions de protection des données sur site, dans le nuage et connectées au nuage, aussi appelées hybrides, pour aider les entreprises à protéger et à accéder à leurs données critiques. L’écosystème d’EVault, intégré de façon unique, comprenant le logiciel EVault, des SaaS, des services gérés et des applicatifs, contribue à ce que les clients puissent maintenir la continuité de leurs activités dans des environnements multi-plateformes et multi-sites », a déclaré Terry Cunningham, PDG d’EVault. « L’enquête de cette année démontre que la protection des données, la reprise après sinistre et d’autres services de stockage optimisés de façon à fonctionner dans un environnement distribué, soutenu par une infrastructure de stockage dans le nuage sécurisée et fiable est ce que veulent les clients à l’heure où ils se tournent vers des stratégies leur permettant de gérer des volumes de données qui ne feront que grimper. »

Les décideurs des technologies de l’information stressés par le fardeau de la gestion des données

L’enquête 2011 d’EVault avait révélé certains aveux surprenants de la part des décideurs des technologies de l’information. Le principal d’entre eux étant les 17 % des sondés qui préfèreraient se faire extraire des dents sans analgésiques plutôt que d’informer leur patron de la perte de données critiques. Un an après, il est évident que les équipes informatiques sont encore angoissées quand il s’agit d’annoncer une mauvaise nouvelle à la direction de l’entreprise.

24 % des personnes interrogées dans l’enquête ont avoué ne pas dire à leur PDG qu’ils ne faisaient pas des sauvegardes de tous les fichiers, en particuliers de ceux sur les appareils portables. Le stress de la gestion des données continue à peser sur les décideurs des technologies de l’information ; 38 % d’entre eux reconnaissent craindre que leurs données ne soient pas sauvegardées de façon sécurisée ou que certaines données ne soient même pas sauvegardées. Cette crainte est fondée. En 2011, 31 % des entreprises avaient connu une perte de données dans les 12 derniers mois — en moyenne deux fois, mais en 2012 ce chiffre a augmenté à 53 % ayant connu une perte de données.

« La section éclairage sur les technologies de l’information de notre enquête annuelle révèle toujours des détails fascinants sur les personnalités dans le service informatique, et les pressions qui pèsent sur elles. Elles continuent à se débattre avec la perte de données, la gestion de la croissance des données, la mise à jour avec les nouvelles technologies, et sont maintenant aux prises avec la réalité d’employés utilisant leurs appareils personnels au bureau et confrontées à l’impact encore plus important que cela a sur leurs problèmes de croissance et gestion des données », a confié M. Cunningham.

Les appareils portables—Une inquiétude croissante

Bien que les chiffres en glissement annuel pays par pays du nombre d’employés stockant des données de l’entreprise sur leur téléphone se soient maintenus à 22 % (aux États-Unis c’est en hausse, à 32 %), une écrasante majorité des responsables de l’informatique, à savoir 94 %, s’inquiètent du mélange de données personnelles et de l’entreprise utilisées par les employés sur leurs propres appareils portables. 67 % des responsables de l’informatique interrogés ont fait part d’inquiétudes au sujet de la rétention et de la sécurité de leurs données, et de leur suppression possible d’un appareil portable. Tandis que 57 % de plus ont souligné leurs craintes de problèmes juridiques potentiels dus à la tendance de l’utilisation des appareils personnels en entreprise (BYOD).

Les responsables de l’informatique dans cette enquête commencent tout juste à aborder ce problème. Bien que pratiquement toutes les entreprises sondées, à savoir 96 %, ont un certain nombre d’employés qui possèdent un appareil portable dont ils se servent pour leur travail, et que 24 % des responsables de l’informatique reconnaissent avoir perdu des données d’un appareil portable, seulement 28 % des entreprises sondées ont actuellement un plan de reprise après sinistres qui inclut les appareils portables. Les services informatiques ont l’air prêts à s’attaquer à ce problème, un grand nombre des personnes interrogées pensant qu’elles auraient avantage à mettre en œuvre certains contrôles des politiques. Par exemple, 55 % des sondés pensent que leur entreprise aurait avantage à mettre en place des contrôles administratifs offrant la capacité de supprimer des données des appareils portables possédant des données d’entreprise.

« À mesure que la prolifération des appareils et de leurs fonctionnalités augmente, il en va de même de la probabilité que les employés ne pourront plus s’en passer pour leur travail. Sans plan délibéré de protection des données sur les appareils portables, les stratégies de gestion des données des sociétés auront plus de trous que le gruyère », a déclaré M. Cunningham. « C’est une excellente nouvelle que 32 % des responsables de l’informatique interrogés projettent de mettre en œuvre une stratégie pour gérer la perte de données d’appareils portables (ordinateurs portables, smartphones et tablettes, par ex.) et que 43 % prévoient ou envisagent un plan de reprise après sinistre pour 2013. Nous prédisons que ce pourcentage sera encore plus élevé dans les trois prochaines années. »

Pour une représentation visuelle de l’enquête, veuillez vous reporter à l’infographique qui l’accompagne.

D’autres analyses de l’enquête à venir

Dans les semaines et mois à venir, EVault va publier d’autres éclairages et analyses de sa 2e enquête annuelle sur la sauvegarde et la récupération connectées au nuage. EVault prévoit une vue plus détaillée de chaque pays comprenant une comparaison et mise en opposition des premiers et derniers dans les domaines clés comme la reprise après sinistre et la sauvegarde de données, le BYOD et le regard des directeurs de l'information. EVault détaillera également les réponses des PME et grandes entreprises ainsi que celles de certains secteurs verticaux mis en relief dans l’enquête.

Cette analyse sera disponible sur le blog d’EVault, auquel il est possible de s’inscrire à l’adresse http://blogs.evault.com/.

Méthodologie de l’enquête

EVault a chargé Vanson Bourne, une société de recherche indépendante, de réaliser cette étude des tendances en termes de services de stockage de données et de services connexes. Entre octobre et novembre 2012, Vanson Bourne a interviewé 650 décideurs des technologies de l’information provenant de sociétés d’une taille entre 100 à plus de 3 000 salariés. Les personnes interrogées représentaient un éventail de secteurs (services financiers, commerce de détail, santé, juridique, éducation et administrations) dans de multiples pays (USA, R-U, France, Allemagne et Pays-Bas).

À propos d’EVault

Plus de 38 000 entreprises comptent sur les services de sauvegarde et de récupération connectés au nuage d’EVault. Livrées par une équipe d’experts en récupération de données et utilisant ce qu’il y a de meilleur en technologie dans le nuage, les solutions de sauvegarde EVault intègrent en transparence la protection de données de sauvegarde sur place et en ligne pour assurer un accès rapide et local aux données, et garantit la reprise après sinistre dans le nuage. Optimisée pour des environnements distribués et soutenue par une infrastructure dans le nuage à toute épreuve, la technologie EVault optimise également les offres de protection de données des prestataires de services dans le nuage, des centres de données, des entreprises de télécommunications, des fournisseurs de logiciels indépendants et de bien d’autres. EVault est une société Seagate.

Suivez @EVault sur Twitter, abonnez-vous au blog et aimez EVault sur Facebook.

Copyright © 2013 EVault, Inc. Tous droits réservés. Seagate, Seagate Technology et le logo Wave sont des marques déposées de Seagate Technology LLC aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. EVault et cloud-connected sont soit des marques de commerce, soit des marques déposées d’EVault, Inc. ou de l’une de ses sociétés affiliées aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. Toutes les autres marques de commerce ou marques déposées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

More Stories By Business Wire

Copyright © 2009 Business Wire. All rights reserved. Republication or redistribution of Business Wire content is expressly prohibited without the prior written consent of Business Wire. Business Wire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
"We've discovered that after shows 80% if leads that people get, 80% of the conversations end up on the show floor, meaning people forget about it, people forget who they talk to, people forget that there are actual business opportunities to be had here so we try to help out and keep the conversations going," explained Jeff Mesnik, Founder and President of ContentMX, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
Internet of @ThingsExpo has announced today that Chris Matthieu has been named tech chair of Internet of @ThingsExpo 2016 Silicon Valley. The 6thInternet of @ThingsExpo will take place on November 1–3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
When people aren’t talking about VMs and containers, they’re talking about serverless architecture. Serverless is about no maintenance. It means you are not worried about low-level infrastructural and operational details. An event-driven serverless platform is a great use case for IoT. In his session at @ThingsExpo, Animesh Singh, an STSM and Lead for IBM Cloud Platform and Infrastructure, will detail how to build a distributed serverless, polyglot, microservices framework using open source tec...
The 19th International Cloud Expo has announced that its Call for Papers is open. Cloud Expo, to be held November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, brings together Cloud Computing, Big Data, Internet of Things, DevOps, Digital Transformation, Microservices and WebRTC to one location. With cloud computing driving a higher percentage of enterprise IT budgets every year, it becomes increasingly important to plant your flag in this fast-expanding business opportuni...
From wearable activity trackers to fantasy e-sports, data and technology are transforming the way athletes train for the game and fans engage with their teams. In his session at @ThingsExpo, will present key data findings from leading sports organizations San Francisco 49ers, Orlando Magic NBA team. By utilizing data analytics these sports orgs have recognized new revenue streams, doubled its fan base and streamlined costs at its stadiums. John Paul is the CEO and Founder of VenueNext. Prior ...
A critical component of any IoT project is what to do with all the data being generated. This data needs to be captured, processed, structured, and stored in a way to facilitate different kinds of queries. Traditional data warehouse and analytical systems are mature technologies that can be used to handle certain kinds of queries, but they are not always well suited to many problems, particularly when there is a need for real-time insights.
CenturyLink has announced that application server solutions from GENBAND are now available as part of CenturyLink’s Networx contracts. The General Services Administration (GSA)’s Networx program includes the largest telecommunications contract vehicles ever awarded by the federal government. CenturyLink recently secured an extension through spring 2020 of its offerings available to federal government agencies via GSA’s Networx Universal and Enterprise contracts. GENBAND’s EXPERiUS™ Application...
"My role is working with customers, helping them go through this digital transformation. I spend a lot of time talking to banks, big industries, manufacturers working through how they are integrating and transforming their IT platforms and moving them forward," explained William Morrish, General Manager Product Sales at Interoute, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
Internet of @ThingsExpo, taking place November 1-3, 2016, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, is co-located with the 19th International Cloud Expo and will feature technical sessions from a rock star conference faculty and the leading industry players in the world and ThingsExpo Silicon Valley Call for Papers is now open.
Big Data engines are powering a lot of service businesses right now. Data is collected from users from wearable technologies, web behaviors, purchase behavior as well as several arbitrary data points we’d never think of. The demand for faster and bigger engines to crunch and serve up the data to services is growing exponentially. You see a LOT of correlation between “Cloud” and “Big Data” but on Big Data and “Hybrid,” where hybrid hosting is the sanest approach to the Big Data Infrastructure pro...
The IoT is changing the way enterprises conduct business. In his session at @ThingsExpo, Eric Hoffman, Vice President at EastBanc Technologies, discussed how businesses can gain an edge over competitors by empowering consumers to take control through IoT. He cited examples such as a Washington, D.C.-based sports club that leveraged IoT and the cloud to develop a comprehensive booking system. He also highlighted how IoT can revitalize and restore outdated business models, making them profitable ...
We all know the latest numbers: Gartner, Inc. forecasts that 6.4 billion connected things will be in use worldwide in 2016, up 30 percent from last year, and will reach 20.8 billion by 2020. We're rapidly approaching a data production of 40 zettabytes a day – more than we can every physically store, and exabytes and yottabytes are just around the corner. For many that’s a good sign, as data has been proven to equal money – IF it’s ingested, integrated, and analyzed fast enough. Without real-ti...
I wanted to gather all of my Internet of Things (IOT) blogs into a single blog (that I could later use with my University of San Francisco (USF) Big Data “MBA” course). However as I started to pull these blogs together, I realized that my IOT discussion lacked a vision; it lacked an end point towards which an organization could drive their IOT envisioning, proof of value, app dev, data engineering and data science efforts. And I think that the IOT end point is really quite simple…
With 15% of enterprises adopting a hybrid IT strategy, you need to set a plan to integrate hybrid cloud throughout your infrastructure. In his session at 18th Cloud Expo, Steven Dreher, Director of Solutions Architecture at Green House Data, discussed how to plan for shifting resource requirements, overcome challenges, and implement hybrid IT alongside your existing data center assets. Highlights included anticipating workload, cost and resource calculations, integrating services on both sides...
"We are a well-established player in the application life cycle management market and we also have a very strong version control product," stated Flint Brenton, CEO of CollabNet,, in this SYS-CON.tv interview at 18th Cloud Expo, held June 7-9, 2016, at the Javits Center in New York City, NY.
The IoT has the potential to create a renaissance of manufacturing in the US and elsewhere. In his session at 18th Cloud Expo, Florent Solt, CTO and chief architect of Netvibes, discussed how the expected exponential increase in the amount of data that will be processed, transported, stored, and accessed means there will be a huge demand for smart technologies to deliver it. Florent Solt is the CTO and chief architect of Netvibes. Prior to joining Netvibes in 2007, he co-founded Rift Technologi...
Unless your company can spend a lot of money on new technology, re-engineering your environment and hiring a comprehensive cybersecurity team, you will most likely move to the cloud or seek external service partnerships. In his session at 18th Cloud Expo, Darren Guccione, CEO of Keeper Security, revealed what you need to know when it comes to encryption in the cloud.
We're entering the post-smartphone era, where wearable gadgets from watches and fitness bands to glasses and health aids will power the next technological revolution. With mass adoption of wearable devices comes a new data ecosystem that must be protected. Wearables open new pathways that facilitate the tracking, sharing and storing of consumers’ personal health, location and daily activity data. Consumers have some idea of the data these devices capture, but most don’t realize how revealing and...
What are the successful IoT innovations from emerging markets? What are the unique challenges and opportunities from these markets? How did the constraints in connectivity among others lead to groundbreaking insights? In her session at @ThingsExpo, Carmen Feliciano, a Principal at AMDG, will answer all these questions and share how you can apply IoT best practices and frameworks from the emerging markets to your own business.
Basho Technologies has announced the latest release of Basho Riak TS, version 1.3. Riak TS is an enterprise-grade NoSQL database optimized for Internet of Things (IoT). The open source version enables developers to download the software for free and use it in production as well as make contributions to the code and develop applications around Riak TS. Enhancements to Riak TS make it quick, easy and cost-effective to spin up an instance to test new ideas and build IoT applications. In addition to...